fbpx
Startups, maîtrisez votre message et votre prise de parole dans les médias !

Cet article a été co-écrit par Benjamin Sasu, Responsable des Relations Média et Externes chez Bpifrance Le Hub, et Helen O’Reilly-Durand Directrice de la communication chez Breega.

Bpifrance Le Hub et Breega ont réuni leurs startups le 11 mars dernier pour assister à un événement exclusif. Jérôme Libeskind, l’éminent ex-rédac chef de BFM Business et Fondateur de So What Communication, a pris le temps de rencontrer nos fondateurs pour partager avec eux son expertise du média training. Durant la séance interactive animée qui a suivi, il a dévoilé six secrets d’une communication médiatique réussie.

A quoi sert le média training ?

Face à une réalité médiatique qui s’articule aujourd’hui autour de multiples canaux, les startups doivent maîtriser leur communication dans l’ensemble des médias.

La solution réside dans la capacité à prendre la parole quel que soit le médium. Un bon média training permet de définir, peaufiner et adapter son message aux différents médias et d’exprimer ce message de manière concise et efficace. Un bon média training facilite aussi le travail du journaliste car un message clair et bien exprimé lui permet de se concentrer sur le fond plutôt que sur la forme.

La clé : maîtriser votre communication dans toutes les médias.

Attention : une interview n’est pas une conversation, ni une présentation PowerPoint !

Ne foncez pas tête baissée quand on vous pose une question. Votre réponse doit être réfléchie, structurée, imagée et courte. Si vos explications sont trop longues le journaliste vous coupera la parole pour recadrer l’entretien en vous remettant sur une ligne qui lui permet de raconter l’histoire selon l’angle qu’il a choisi.

A chacun son objectif. Le journaliste souhaite interpeller son public, il pense d’abord à son audience. Pour captiver celle-ci, il s’appuie sur des informations concrètes, présentées sous forme d’histoire et accompagnées de ses propres commentaires.

« Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres » (C.P Scott, rédac chef du Manchester Guardian 1872-1929).

Votre objectif est de faire passer vos messages avec succès. L’important n’est pas de tout raconter ni de rentrer dans le détail superflu, mais de se focaliser sur l’essentiel.

La forme est prépondérante, le rythme de narration doit être suffisamment soutenu et cohérent pour continuer à attirer l’attention de ceux qui vous écoutent. En réalité, vous ne parlez pas vraiment au journaliste mais à son public.

La clé : se focaliser sur l’essentiel.

Le journaliste souhaite que vous lui racontiez une histoire

Cette histoire est la vôtre. C’est vous qui incarnez l’entreprise et l’histoire de votre entreprise.

rp

Votre rôle : réussir à communiquer vos messages clés. Pour chaque nouvelle sollicitation d’un journaliste, vous devez donc vous poser la question de ce que vous allez raconter.

Un bon message tient en une phrase et ne doit pas être compliqué. Il doit être clair et compris par tous les publics : initiés ou néophytes, jeunes ou moins jeunes.

Tous les termes techniques, tout ce qui est trop marketing ou trop jargonneux doit disparaître de votre pitch, même si vous vous adressez à des personnes aguerries ou déjà sensibilisées à votre activité.  Un message simple est la clé de voûte de votre réussite mais la voie de la simplicité est souvent semée de complications.

Un pitch clair et efficace. Il faut être capable d’attirer l’attention de votre interlocuteur sans lui faire perdre de temps.

Il faut aussi que vous soyez armés de bons exemples et formules. Il faut incarner l’entreprise, ce n’est pas très compliqué, il suffit parfois de se mettre à la place de votre client.

Votre pitch doit répondre aux questions que les gens se posent : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ? Les journalistes se préparent toujours en se basant sur ce schéma, car ils se posent les mêmes questions que leur audience. Il est capital de savoir répondre à ces dernières.

La clé : savoir répondre aux questions qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ?

Susciter immédiatement la curiosité de votre audience

Le journaliste vous posera des questions parfois inattendues et celles-ci ne vous plairont pas toujours. Concentrez-vous sur votre message tout en gardant à l’esprit que celui-ci doit susciter l’intérêt de votre interlocuteur lui donnant envie d’approfondir sa question. Il faut emmener le journaliste sur votre terrain.

N’hésitez-pas à vous servir d’anecdotes qui puissent interpeller, surprendre ou bien amuser. Ainsi vous aurez capté l’attention de votre public.

La clé : donner des exemples concrets et raconter des anecdotes.

PAS ENCORE INSCRIT SUR LA PLATEFORME DU HUB ?

La prise de parole en public ou dans les médias, c’est l’inverse de tout ce qu’on vous a appris

En école de journalisme on apprend aux journalistes à se mettre à la place de leur audience. Ils doivent oublier tout ce qu’ils pensent savoir sur le sujet. L’audience n’est pas préoccupée par le détail, elle veut comprendre. Ainsi, le journaliste doit aller tout de suite à l’essentiel, et pour cela, il compte sur son interlocuteur – vous.

La clé : Il faut commencer par la conclusion tout en sachant illustrer le message.

Comment formaliser un pitch ? Comment le raconter ?

D’abord, définissez votre message avant de construire votre pitch. Ensuite, écrivez votre pitch à voix haute. Est-il clair ? Peu importe la syntaxe, vous devez être à l’aise à l’oral avec ce dernier. Oubliez les mots et les tournures de phrases trop compliquées, vous n’arriverez jamais à les mémoriser.

Votre pitch doit tenir sur une page et doit être formalisé sous forme de questions / réponses. Il faut savoir le vendre.

Le média training, c’est ça : le journaliste vous entraîne et vous pose des questions pour vous amener à raconter votre histoire. Avec son regard extérieur, il sera en mesure de vous dire si votre pitch fonctionne ou pas. Votre but dans cet exercice est d’avoir le même regard que lui, et ce processus peut parfois être compliqué.

La clé : bien définir votre message avant de construire votre pitch.

En conclusion, le média training vous aidera à faire le tri et vous permettra de vous recentrer sur l’essentiel du message. Avec la pratique vous prendrez plus facilement la main lors d’une interview et serez davantage maître de la situation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

La plateforme Hub Digital a déménagé, retrouvez la sur lehub.web.bpifrance.fr PAR ICI !
Hello. Add your message here.