Product Manager, quelles compétences pour décoller ?

Partager sur

Les Clubs Métiers du Hub réunissent des experts métiers des startups investies par les fonds d’investissement en capital risque de Bpifrance. Pour inaugurer le lancement du Club Produit, nous vous proposons une série d’articles consacrée au métier de Product Manager. 

 

Photo par SpaceX via Unsplash

bpifrance LeHub Clubs_logo research_V1_AUG2020

Après nous être interrogés sur la pertinence de la distinction entre Product Manager et Product Owner, nous poursuivons en nous intéressant plus particulièrement au plan de carrière envisageable dans ces professions. Des enseignements que l’on doit à Christopher Parola, Chief Produt Officer chez Meilleurs Agents

 

Comme le fait Christopher Parola dans son équipe chez MeilleursAgents, il est possible de proposer un continuum de carrière du Product Manager sur cinq niveaux qui regroupe les compétences de PO et celles du PM. Chaque niveau renvoie à la validation d’un certain nombre de ces compétences : elles renvoient tantôt à la conception traditionnelle du rôle du PO, tantôt à celles du PM. Ces compétences sont acquises avec un degré de maîtrise apprenti, initié ou professeur. Pour un junior, le plan de carrière dure entre 3 et 5 ans en fonction de la rapidité d’acquisition des compétence.

 

Des compétences multiples… et transverses

Les compétences du PM peuvent être rassemblées en catégories en s’inspirant notamment de ce qui a été écrit dans le livre Product Management in Practice. Matt LeMay y synthétise les compétences du PM sous l’acronyme CORE pour Communication, Organization, Research et Execution.

VOUS SOUHAITEZ ENTRER EN CONTACT AVEC DES STARTUPS INNOVANTES ?

Au-delà du CORE

 

Revenons en détail sur chacune des compétences clés qui vont devoir être développée pour qu’un PM s’assure un cheminement de carrière optimale :

 

  • Communication : toutes les compétences liées à la collaboration au sein d’une équipe produit et d’autres équipes. Elles doivent permettre d’engager son équipe, de communiquer avec les parties et d’expliquer ses décisions.

Exemples de sous-compétences : Partage les informations avec ses pairs (tempête de cerveau, guilde, CR, Slack, mails….), partage et présente les travaux de son Impact Team aux autres équipes (démo, flash reports), etc.

 

  • Organisation : toutes les compétences d’organisation du travail et de la gestion de projet. Le PM est largement attendu sur sa capacité d’organisation et d’orchestration qui sont au cœur de son travail au quotidien.

Exemples de sous-compétences : Organise des réunions efficaces (envoi des documents en amont, CR), sait prioriser son travail (esprit GTD), Gestion de projet (délais, ressources), cadrage (fiches projets, storymap, roadmap, macro-costing), etc.

 

 

  • Recherche (Discovery) : toutes les compétences liées à l’organisation du Discovery et de la recherche du besoin utilisateur. Naturellement beaucoup de compétences sont communes à celles de l’UX designer (voir ci-dessous).

Exemples de sous-compétences : Documente ses apprentissages, Prépare les plans pour avoir le nécessaire à la bonne priorisation du backlog, Crée les ateliers/interviews avec des utilisateurs, Sait analyser les résultats d’A/B Tests globaux (ex : nouveau parcours d’Estima, nouvelle navbar), etc.

 

 

  • Delivery : toutes les compétences liées à l’organisation du Delivery. Il s’agit avant tout de hard skills et de maîtrise de process métier du produit.

Exemples de sous-compétences : Rédaction des User Stories (specs, recette, maquettes, tagging), Costing & Grooming, QA, Documentation du fonctionnement des produits, Production des indicateurs de performance des produits, Production des indicateurs de sprint, etc.

 

 

  • Stratégie : toutes les compétences liées au déploiement de produit et à la stratégie produit. Ce sont les compétences qui dénotent d’une réelle capacité à embarquer une équipe vers une vision long terme. 

Exemples de sous-compétences : Maintient un Product Portfolio, Contribue à la roadmap, Assure le bon déroulé de la roadmap et lève les alertes en cas de besoin, Applique le plan de déploiement du produit, Maîtrise les outils d’acquisition (Traction)

 

  • Management : le volet managérial est un volet qui nécessite naturellement que l’équipe produit soit un peu étoffée. A partir de 5 personnes, il devient nécessaire de se structurer autour d’un leader et de quelques lieutenants à qui celui-ci pourra déléguer la formation et le binômage des nouvelles recrues.

 

Une fois ces compétences acquises, se pose la question de la suite de la carrière du PM. On lit dans les organigramme deux trajectoires principales pour le PM : soit devenir un “super PM” qui reste contributeur individuel, malheureusement trop souvent méconnue en France, avec souvent une ou des spécialisations pour les sujets les plus complexes (et qui tend vers le poste de  “principal PM”) soit prendre un poste de manager. C’est ce dernier chemin que nous aborderons dans notre prochaine article consacré aux différents postes de direction. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.