3 clés pour commencer à intégrer la RSE dans une politique d’achat

Partager sur

Visuel : WeMaintain

 

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) infuse toute l’activité des organisations, y compris leurs produits. Vous souhaitez vous lancer, mais ne savez pas par où commencer ? Suggestions avec Marine Astorg, Product Manager chez WeMaintain !

 

Être plus attractif aux yeux de ses clients. Impliquer des salariés en quête de sens. Recruter plus facilement des talents. Ou encore répondre à des obligations légales… Aujourd’hui, investir le sujet de la responsabilité sociale des entreprises n’est plus une option. Et ce n’est pas Marine Astorg, Product Manager chez WeMaintain – entreprise à mission spécialisée dans la maintenance des ascenseurs, escalators, portes automatiques et sécurité incendie – qui dira le contraire. Siégeant au sein du comité de pilotage qui travaille au suivi des indicateurs extra-financiers de son organisation, cette spécialiste distingue trois conseils clés pour adopter une démarche responsable dans la conception de vos services.

 

La stratégie des petits pas

Pour autant, « viser la lune » n’est pas l’approche à privilégier et il est recommandé de se fixer des objectifs atteignables sous peine de baisser les bras rapidement. C’est ce qu’a expérimenté Marine Astorg : « Si on réfléchit pendant un ou deux ans à un programme parfait, il ne se passe rien. Mon conseil est de commencer par une petite action. Certes, vous n’allez pas sauver la planète avec cette initiative mais c’est déjà un premier impact positif. Et un encouragement à aller plus loin. » Vous l’aurez compris, il ne sera pas possible de changer tous vos process dès la première année alors soyez pragmatique. Fixez-vous cinq ou six objectifs raisonnables, cherchez des solutions pour les atteindre en associant les différentes parties prenantes, tenez le cap et vérifiez que vous touchez au but, en mesurant les résultats.

VOUS SOUHAITEZ ENTRER EN CONTACT AVEC DES STARTUPS INNOVANTES ?

Penser à l’impact écologique de votre produit de A à Z

A chaque étape de votre projet, il est possible de réduire votre empreinte carbone. D’abord en faisant le choix de matériaux issus de ressources naturelles renouvelables ou recyclées. Ensuite, en préférant produire localement plutôt qu’à l’autre bout du monde. La pérennité est également à prendre en compte : en optant pour des matériaux de qualité, en s’assurant que les produits sont facilement réparables, que des pièces détachées sont disponibles. Et puis, une fois que le produit est hors-service, arrive le sujet de sa seconde vie afin qu’il soit recyclé ou réutilisé. « La durabilité est au cœur de notre métier. Avec une bonne maintenance, on n’a pas besoin de remplacer inutilement des pièces, de jeter des équipements, de faire des modernisations 20 ans plus tôt que nécessaire », explique Marine Astorg. Mais, d’autres mesures sont encore difficiles à amener auprès de clients peu enclins à payer plus cher pour la bonne cause : « Nous essayons de les sensibiliser. Mais, si on leur propose une pièce détachée venue de Chine à 2€ et une un peu plus chère produite localement, on peut comprendre la tentation de se tourner vers la solution la plus économique. »

 

Considérer les incidences économiques et sociales

Pour obtenir un produit responsable, les retombées sociales et économiques générées sont également cruciales, en particulier les conditions de travail et l’épanouissement des salariés, ainsi que la création d’emplois de qualité suffisamment bien rémunérés. « Dans tout développement de nouvelles fonctionnalités, nous regardons de très près le bien-être et l’autonomie de nos techniciens, leur rémunération et leur formation. Le fait de revaloriser leur métier est primordial. »

Voilà pour les bonnes pratiques côté fournisseurs. Au tour désormais des clients de se mobiliser. « Dans les appels d’offres, les aspects RSE ne sont pas un critère de choix. Alors que c’est un cercle vertueux. Quand on remet le technicien au cœur du système, la maintenance est mieux faite et les équipements durent plus longtemps. Résultat : les utilisateurs sont satisfaits et le client fait des économies. » conclut Marine Astorg qui défend sa vision au sein d’un secteur ou WeMaintain parvient à se démarquer notamment en apportant des preuves concrètes de ses engagements RSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.